Concert : Duo eRikm & Anthony Pateras , musique improvisée

EN PARTENARIAT AVEC Météo – Mulhouse Music Festival
Samedi 14 octobre 2017 à 18h
Concert de « eRikm & Anthony Pateras »
musique électronique / musique improvisée.
Gratuit dans la limite des places disponibles.

© DR
Concert Le Séchoir
eRikm, Anthony Pateras

« Surexcitante affiche avec ce duo mettant en scène deux des plus volubiles et originaux acteurs de la scène expérimentale et improvisée internationale de ces quinze dernières années. Maître pianistique, fer de lance de
la scène australienne et compositeur émérite, Anthony Pateras représente le génie virtuose par excellence, fantastique touche-à-tout, avec une patte agitée unique, virevoltante et réellement secouée, chercheur sans fin de possibilités mêlant finesse et rentre-dedans salutaire… L’une des plus originales voix de la scène aventureuse musicale actuelle, capable de marteler son piano comme un “Harry Partch hardcore métal” et d’influer de la pure folie schizophrénique à ses particules électroniques. D’où cet étonnant duo avec eRikm, autre virtuose de la scène aventureuse française, trublion virevoltant aux platines et à l’électronique. Piano marteleur versus platines secouantes. » CCAM

CCAM le 19 octobre (http://www.centremalraux.com/) mais d’abord le 14 octobre au Séchoir !


http://www.erikm.com/
http://anthonypateras.com/

Chloé MONS en concert

Chloé MONS en concert au Séchoir

le samedi 23 septembre 2017 à 18h


Chloé MONS poésie expérimentale.

Chloé MONS est une artiste à part entière, sans concession, une chanteuse imprudente, rock’n’roll en diable et qui, surtout, n’emprunte que les contre-allées. Son dernier album ALECTRONA produit par Blixa Bargeld, le chanteur de Einstürzende Neubaten, a été encensé par la critique. Chloé MONS nous fera entrer dans son univers artistique, accompagné de Yann PECHIN, guitariste autant flamboyant qu’intimiste. Vous pourrez à cette occasion découvrir les courts métrages qu’elle a réalisés, notamment avec Richard Dumas.
Infos : www.lesechoir.fr et Chloe Mons
Payant : 15 euros / 10 euros ( étudiants, RSA, Chômeurs ).

Concert : TsuShiMaMiRe et Pj@MelloR

Six Six et Le Séchoir présentent :

• TsuShiMaMiRe (つしまみれ, J-Pop Noise, Japon)
https://www.youtube.com/watch?v=603FkEnMBOw

• Pj@MelloR (Rock, Mulhouse)
https://www.youtube.com/watch?v=gmCiL1DF2ao


Samedi 27 Mai 2017 au Séchoir – 25 Rue Josué Hofer à Mulhouse.

Ouverture des portes : 20h00
Début des concerts : 20h30
Fin des concerts : 23h00
Fermeture des portes: 23h30

P.A.F. 15€ tarif normal ; 10€ tarif réduit sur justificatif pour les chômeurs, étudiants, membres de Six Six et du Séchoir. Possibilité d’adhésion annuelle à Six Six sur place.


Parking gratuit à proximité. Les boissons extérieures ne sont pas tolérées.

Mathias Zieba – Exposition personnelle. TUCO AT THE GUN SHOP

Le Séchoir présente :

TUCO AT THE GUN SHOP​ – ​MATHIAS ZIEBA

Du 10 juin au 16 juillet 2017.

Vernissage le 10 juin à 19h


Cette exposition intègre le programme officiel de la Biennale Mulhouse 017.

http://www.mulhouse.fr/fr/mulhouse-017/

et dans le cycle  » SOLO  » du Séchoir Mulhouse.


« Il faut ruiner un palais pour en faire un objet d’intérêt. »

Diderot Denis, Ruines et paysages. Salon de 1767, Paris

Un espace de Mathias Zieba

Mathias Zieba est designer, scénographe et travaille entre Genève et Mulhouse ( artiste résident du Séchoir à Mulhouse )

Il est diplômé de la HEAR Mulhouse (le Quai 2010) et du master espace et communication de la HEAD – Genève (2012).
Son travail a pour point central l’esthétique et les espaces de la ruine qu’ils soient significatifs par leurs aspects ou simplement suggérés par leurs histoires.

Tuco at the gunshop est sa troisième pièce qui prend la forme d’un espace fantasmé.
Il fait suite à HAG, un équipement proposant de changer le rapport des Urbex à la capture d’images de ruine, et à Sergio & John, système de projection vidéo mettant en duel Sergio Leone et John Ford.
Ce dernier projet reviendra faire une apparition dans l’exposition Tuco at the Gunshop.

HAG (Hubert, Alfred & Gordon), 2012
Sergio & John, 2014
Tuco at the gunshot, 2017

Tuco at the Gunshop

Au delà de sa qualité de « truand» on peut voir en Tuco Benedicto Pacifico Juan Maria Ramirez un concepteur qui met ses sens au service de la précision mécanique: un menuisier atypique qui fend une planche de bois à l’aide d’une balle de colt navy 1851 et d’un coup de pied, un aventurier à l’équipement sommaire mais très fonctionnel lorsque d’une corde il crée un stratagème de survie en salle de bain, un homme d’affaire ultra moderne qui transforme le dû en gain etc.

Cette polyvalence est exprimée en 5minutes et 55 seconde dans une scène du célèbre film de Sergio Leone Le bon la Brute et le Truand datant de 1966.
Cette scène devient le point de départ de l’exposition Tuco at the gun shop.

Elle exprime une attitude désinvolte et sans aucune forme de compromis pour mettre en oeuvre un dessein. Cette exposition a donc pour seul et unique but d’exprimer ce concept de création. Tuco deviens un designer. Le designer deviens le truand de Sergio Leone.

CLOSED.

L’exposition se déroulera en plusieurs temps. Tel le montage d’une scène de cinéma, les décors seront en place pour le vernissage du 10 juin 2017.

S’en suivront plusieurs tests et modifications jusqu’au 15 juillet date à laquelle aura lieu le tournage final.

Infos : ​ ​​http://mathiaszieba.tumblr.com/​​ et ​​http://aboutruins.tumblr.com/​

Visuel affiche Vincent Rouby

RESTITUTION : CONCERT-PERFORMANCE ELECTRO DU GROUPE DANZAS

DANZAS, performance electro (FR).


SAMEDI 20 MAI 2017
18h 

Le Séchoir

Gratuit dans la limite des places disponibles.



DANZAS est un trio qui peut s’agrandir en fonction des projets. THOM LC (Arnaud Laumont)et Lucien Delaborde( Lu-x Delaborde), associés pour l’occasion à Arnaud Dieterlen (MOUSE DTC) mixent, triturent les mots et les sons, brouillant les pistes et les sens en fonction du lieu où ils agissent.



Cette performance sera la restitution d’une résidence de deux jours au Séchoir.
A découvrir absolument!



Dans le cadre des ATELIERS OUVERTS.
Infos : www.lesechoir.fr , www.ateliersouverts.net

Ateliers ouverts

Nous vous ouvrons nos portes dans le cadre de la

18 ème édition des Ateliers Ouverts en Alsace

les 13/14 mai et 19 et 20 mai


Vernissage des Ateliers Ouverts sur Mulhouse au Séchoir

Brunch le 13 mai 2017 à 11h30

avec un concert de Juliette Meyer et Yves Arques

Voix et petits instruments électro- analogiques

Le tout au milieu de deux superbes expositions :
Je peux te voir en peinture (exposition de peinture sur la thématique de l’intime) avec 17 artistes invités
E(x)ponyme (l’exposition de la radio Eponyme)

Artistes permanents

Artiste invité

 des amoureux d’art contemporain dans un lieu La Tuilerie, chargée d’histoire industrielle et artistique, et qui a pour objet de favoriser et promouvoir un pôle de création artistique à travers notamment l’ouverture d’ateliers d’artistes membres de l’association et l’organisation d’expositions, de workshop et de résidences, d’artistes membres ou non de l’association.

Concert Rock Electronique : GRAM_PASS au Séchoir

Le Séchoir : 29 avril 2017 :  GRAM_PASS, rock électronique (FR). 18h – Gratuit dans la limite des places disponibles.

Le Séchoir a le plaisir d’accueillir le 29 avril, dans le cadre de son cycle TEXTURES, GRAM_PASS, groupe colmarien, triturant les mots, les sons et les rythmes.
————————–————————–————————-
TEXTURES​.
En parallèle des expositions collectives et personnelles, l’équipe du Séchoir vous propose TEXTURES, espace artistique temporel consacré aux mots, aux images et aux sons, aux liens qu’ils entretiennent, à l’exploration de tous leurs constituants: sonorité, musicalité, idées /concepts qu’ils véhiculent, dans la perspective de ce que Bernard Heidsieck nommait, dès 1955, « poésie-action », « rendre actif » le poème en l’extrayant de la page et en le projetant physiquement dans l’espace. Passer de la page imprimée à une autre dimension.
De plus en plus la matière sonore prend place au coeur de la création actuelle et créée des nouveaux espaces poétiques, souvent mixés avec l’écriture ou les images. TEXTURES accueille des artistes qui se préoccupent de ces liens, qui réinventent l’écriture / création poétique en créant leur propre langage. avec une grande part d’improvisation.
————————–————————–————————-
GRAM_PASS.
Après une longue interruption, Pascal Jacquemin, parolier d’Alain Bashung et ex chanteur guitariste de Top Model, , revient sur scène accompagné de son fils Basile Jacquemin avec un nouveau projet : Gram_Pass. Ce duo, soutenu par l’utilisation de loops contrôlés en live, de basses chamaniques, de guitares déterrées, éthérées, turbo-fuzzées, d’une batterie déstructurée, virevoltante, tribale, vous emmènera sur les pistes sinueuses et oubliées de sa musique, où mondes invisibles et rêves éveillés ont tous les pouvoirs. Un univers atmosphérique, extrêmement libre et sans compromis.
Infos : ​http://gram-pass.webnode.fr

Exposition « Je peux te voir en peinture »

« Je peux te voir en peinture » 

Le Séchoir

du 14 avril au 28 mai 2017 – Le Séchoir

Vernissage vendredi 14 avril à 18h30

Une exposition peinture avec la participation de 17 peintres

Nicola AramuMarie Paule BilgerFrançoise Courgeon Jean Baptiste DefranceFanny DelquéDaniel DiminskyGéraldine HussonCaroline GrimalElise HavetJean Louis KuntzelAndré MaïoMarie MinaryDom PoirierDenis ScheubelSopa FloraSandrine StahlMarion Stoll.

Nous vivons aujourd’hui à l’heure de la banalisation de l’image personnelle, de l’étalement de la vie privée où le « moi » nourrit jusqu’aux réseaux sociaux. Qu’en est-il de l’intime aujourd’hui ? Existe-t-il dans l’art aujourd’hui ? Dans la peinture en particulier ?

L’exposition « JE PEUX TE VOIR EN PEINTURE » s’appuie sur les écrits de Berrebi-Hoffmann Isabelle qui, ​dans « Les métamorphoses de l’intime.», Empan, 1/2010 (n°77), où elle montre que » L’intime est une notion à la fois ancienne et moderne. (…) L’intime renvoie étymologiquement à un superlatif latin, « intimus », c’est-à-dire « l’intérieur de l’intérieur, ce qu’il y a de plus intérieur dans l’intérieur ». Aujourd’hui, l’intime ne serai pas le privé. (…) « Mais sa définition a évolué au cours des siècles (…), elle s’est profondément transformée depuis l’après-guerre (…). Ainsi, l’intime du Moyen Âge n’a rien à voir avec celui des Lumières, ou celui du xixe siècle (…) » L’intime et l’intériorité se redéfinissent de façon profonde (…).

Elle défini l’intime et l’intériorité – en tenant compte de l’évolution de leurs sens au fil du temps – selon quatre définitions successives bien distinctes :

  • Le familier. C’est l’intime social, les amis intimes, le privé familial et amical.

  • Le caché. C’est l’intime construit par retranchement progressif de tous les espaces publics, celui qui échappe à la vue, celui de l’étymologie « l’intérieur de l’intérieur ».

  • Le subjectif. C’est le for intérieur, le libre arbitre individuel, la vie intérieure, l’imaginaire, la conscience intime.

  • Le personnel. C’est ce qu’il y a de plus unique dans l’individuel, ce qui est « uniquement privé ».

Les œuvres sélectionnées évoquent ces deux dernières définitions – le subjectif et le personnel – et révèlent l’artiste autant que l’homme. Elles donnent à voir les traces que le peintre y laisse, ce que le peintre « a en propre par rapport à ce qui, dans la sphère privée, est commun, c’est-à-dire public » et à sa « conscience individuelle ».

Accepter de regarder une peinture, c’est accepter / supporter de voir l’artiste, de voir une part intime de lui-même, qu’il veut bien montrer – à travers le prisme de sa démarche artistique – pour dire et révéler quelque chose de personnel et profond, de manière consciente ou non mais délibérée. Ainsi, cet intime “individuel” peut prendre valeur universelle.

Une peinture qui s’expose, qui touche, qui raconte, qui témoigne, qui émeut, qui pique, qui partage, suscite l’empathie, ou pas, en partageant l’intime aujourd’hui devenu public, en lui redonnant sa force poétique, c’est cela que le Sandrine Stahl curatrice de l’exposition souhaite montrer pour cette exposition.

Alors,

« Lorsque vous regardez, ne pensez jamais ce que la peinture (ou n’importe quoi de ce monde) doit être, ou ce que beaucoup de gens voudraient qu’elle soit seulement. La peinture peut tout êre. Elle peut être un clair de soleil en pleine bourrasque. Elle peut être un nuage d’orage. Elle peut être le pas d’un homme sur le chemin de la vie, ou, pourquoi pas  un pied qui frappe le sol pour dire assez . Elle peut être l’air doux et rempli d’espérance du petit matin, ou l’aigre relent qui sort d’une prison. Les tâches de sang d’une blessure, où le chant de tout un peuple dans le ciel bleu ou jaune. Elle peut être ce que nous sommes, ce qui est aujourd’hui, maintenant, ce qui sera toujours. Je vous invite à jouer, à regarder attentivement… je vous invite à penser. »
                                                                                                                   Antoni Tapies  « La pratique de l’art. »

                                                                                                                                                                                                                                                                    Sandrine Stahl

E[x]PONYME, une exposition familiale

E[x]PONYME, une exposition familiale

Le Séchoir

du 14 avril au 28 mai 2017 – Le Séchoir
Vernissage vendredi 14 avril à 18h30

« Etonnant et déroutant ! EponYme réalise le pari incroyable de mixer arts visuels et arts sonores dans une scénographie surprenante, avec l’envie de partager un peu de culture sans se prendre au sérieux. Une expo rock’n’drôle à ne pas manquer ». [Les Zinrocks]

« L’expo insolite de l’année. Et en plus c’est gratuit ! ». [TVrama]

« Un [x] dont on se demande bien ce qu’il vient faire là tellement le sexe est absent, malgré la présence de Monique & Gérard, dignes héritiers de Jacquie & Michel ». [Hot art Mag]

Une exposition décalée à l’image d’EponYme

Depuis bientôt 10 ans, EponYme vous surprend avec ses expériences culturelles et musicales à Mulhouse. Des concepts inspirés, une radio décalée, des bénévoles motivés : EponYme s’expose au Séchoir, à travers tout ce qui fait son esprit !

E[x]PONYME, une exposition familiale, mais aussi interactive, créative et ludique, avec du son, des images, du sable, des happenings, des micros, Monique, Gérard (on ne pouvait pas ne pas inviter nos mascottes préférées), des surprises, une boule disco et même une table à repasser…

Comme un air de kermesse à savourer du 14 avril au 28 mai au Séchoir ! Chaque week-end l’exposition s’anime ! Des happenings sont prévus tout au long de l’expo, suivez l’événement Facebook pour ne rien manquer !

Week-end de l’art contemporain Grand Est

Le Séchoir vous invite à consulter tout le programme ici : https://versantest.org/agenda/week-end-de-lart-contemporain-17-au-19-mars-2017/

Parcours bus 2 / Départ de Strasbourg

9h : Rdv au CEAAC à Strasbourg / 7 rue de l’abreuvoir, Strasbourg
Expositions visitées :
CEAAC, Strasbourg : « En l’occurrence »
Musée Würth, Erstein : « De la tête aux pieds »
La Kunsthalle, Mulhouse : « In the echoes of my room – Ane Mette Hol »
Le Séchoir, Mulhouse : « Hors d’œuvre – carte blanche à Arnaud Knecht »
Espace Lézard, Colmar : « Substrat – Pascale Klingelsmchmitt
Ville de Sélestat : « Amalgame » de Tatiana Chevalier. En présence de l’artiste.
18h 30 : Retour prévu à Strasbourg