Exposition Collective BERLIN CALLING

Exposition Collective BERLIN CALLING

Berlin Calling, une exposition collective à la mode berlinoise

Berlin , novembre 2014. L’Alternativ Gallery a accueilli Contact, une exposition curatée par adsum, structure nomade, qui a invité tous les artistes du Séchoir dans une galerie au cœur de Kreuzberg. Berlin, on y retournera. Mais d’abord, Le Séchoir lui rend son appel en reprenant le même accrochage, faisant de cette exposition une œuvre à part entière. Augmentée. A côté de cette autre réalité, le Berlin d’aujourd’hui s’invite grâce à adsum qui nous propose une sélection d’artistes berlinois autour de la même problématique de Contact: Contact comme incitation haptique, Contact comme appel à l’altérité, Contact comme prémices de trace, Contact comme Contagion. BERLIN AU SECHOIR.

Les artistes invités

Duane Bahia Benatti développe une pratique picturale où les influences de son pays natal, le Brésil, viennent nourrir ses recherches matériologiques (pigment…). Il fait de la peinture et cela а tous les niveaux de sens de l’expression. La peinture, telle une peau, se décolle parfois de son support pour devenir un objet-peinture.
www.duanebahiabenatti.com

Stephano Cassetti, d’origine italienne, s’inscrit dans le sillage d’une approche conceptuelle de l’art héritée des années 60. Le corps, le sien, lui sert d’instrument pour mesurer ses propres limites et comme marqueur des espaces qu’il occupe. Non dénué d’humour et de patience, la recherche de l’artiste contrevient délicatement au cours normal du quotidien. Pour Berlin Calling, le public est invité à apporter ses vieilles savonnettes.
www.stefanocassetti.eu

Monika Dorniak s’intéresse autant à la danse qu’à la science. Cette artiste, née en Pologne, combine les média dans son travail, interrogeant les représentations du corps et décortiquant sa gestualité. D’une poésie au sujet ordinaire, l’artiste parvient à aiguiser notre regard sur les relations que nous entretenons avec les espaces que nous traversons.
cargocollective.com/morniak

Claude Eigan, de nationalité française, poursuit une recherche où la peinture vient se combiner avec des matériaux pouvant servir à la construction. Elle forme ainsi, dans la rencontre contrariée des éléments qu’elle associe, des espaces qui présentés comme des tableaux créent des compositions dynamiques. Sa relation à l’architecture est très forte, ses œuvres évoquent tant à la fois des plans, impression lointaine, que des fragments du bâti lui-même, présence immédiate.
www.claudeeigan.com

Informations pratiques

L’exposition collective BERLIN CALLING, c’est du 1er au 24 mai 2015.
Vernissage le 1er mai à 18h30 !

Performance « Apportez vos savonnettes » par Stefano Cassetti
Dimanche 3 mai à 14h

Durant toute l’exposition, Stefano Cassetti invite les visiteurs de l’exposition Berlin Calling à participer à une performance collective en apportant leur savon usagé. Une fois sur place, chacun peut ajouter sa savonnette en fin de vie à l’œuvre et découvre comment celle-ci peut être sublimée par l’histoire personnelle de l’artiste, soit l’admiration d’un artiste pour son grand-père.

 

TEXTURES #1

TEXTURES #1

Des mots – Des sons – Des images – Performances

Au cœur de l’exposition 1+1 il y avait l’idée de la rencontre/confrontation entre artistes. Ceux qui y résident mais aussi ceux qui n’y sont pas. Ouvrir le lieu au public mais aussi mettre l’outil à la disposition d’autres esthétiques, démarches et questionnements. On parle ici de mise en lien, de mise en parallèle. Accrocher nos oppositions pour rendre lisible nos points communs. Afficher nos points communs pour révéler nos oppositions. On invite son double, son miroir, son opposé. On crée les conditions de l’aller-retour entre deux œuvres sans forcément d’explication de texte, pariant sur la force intrinsèque de chaque œuvre pour en créer une autre, révélant une dimension supplémentaire.

Certains artistes ont eu envie de pousser encore plus loin cette confrontation autour d’autres médiums, autour d’autres matières. L’utilisation des mots, de leur sonorité, de leur musicalité et des idées/concepts qu’ils véhiculent s’est imposée d’elle-même.

Le Séchoir vous propose le 18 avril, la première édition de TEXTURES, espace artistique temporel consacré aux mots et à l’exploration de tous leurs constituants, dans la perspective de ce que Bernard Heidsieck nommait, dès 1955, « poésie-action » : « rendre actif » le poème en l’extrayant de la page et en le projetant physiquement dans l’espace. Passer de la page imprimée à une autre dimension. Jeanette Zwingenberger rappelle dans un article sur la plasticité du langage (publié en 2012 dans la revue L’Observatoire de l’Art contemporain) que «la première guerre mondiale a généré le Manifeste dada (1918), qui, s’attaquant à la logique, aux comportements, aux discours, aux conventions de l’art et à l’idéologie politique qui ont provoqué cette tragédie européenne, entend ainsi faire tabula rasa de l’ordre établi du langage. L’avant-garde du XXe siècle abandonne le concept de la mimesis, la ressemblance avec le modèle et contribue ainsi à l’éclatement de l’unité de l’image, à laquelle est liée celle du langage. Figures et signes déconstruits sont alors compris dans leurs interactions et leur syntaxe interne, composant un nouvel espace hétéroclite, oscillant entre figuration et abstraction mettant en évidence une cartographie mentale, un processus artistique. (…)La langue avec laquelle nous sommes nés et que nous manions tous les jours, souvent sans y prendre garde, devient alors un espace concret, visible. Cette langue qui existe avant nous et dans laquelle nous nous inscrivons, cette trame qui nous traverse et nous contraint à l’exercice quotidien du chiffrage et du déchiffrage fait naître un espace artistique décalé par rapport à la soi-disant réalité et à ses automatismes, un espace peuplé de signes étranges et de paroles mystérieuses. Les différentes positions artistiques nous plongent dans l’espace sonore et énigmatique de la prime enfance, de « lalangue », selon le mot de Lacan, et nous font toucher la dimension sensorielle de l’intime. A chacun de vivre l’expérience subjective et d’inventer son espace imaginaire ».

Programme

Pour sa première édition TEXTURES s’appuie sur les artistes du Séchoir et leurs
invités dans la continuité de 1+1.

De 19h à 22h

Erik Fryd et Nicolà ARAMU
Performance : finissage en direct du poème graphique démarré lors du vernissage de l’exposition 1+1

De 19h30 à 21h30

Collage Boulevard (Madrid) – “Traverser les miroirs”- 19h30 – 45 mn
Groupe de Coco Bernard, invitée par Sandrine et Matthieu Stahl à venir faire découvrir son univers poétique sonore.

PJ@MelloR – Petite Chapelle – 20h30 – 45mn
Sandrine Stahl, André Maïo, Matthieu Stahl invitent à leur côté Guillaume Di Lelio pour une mise en textures sonores d’un texte de Coco Bernard, écrivaine madrilène. Une performance Petite Chapelle revisitée.

De 19h à 23h

Visite de l’exposition 1+1 et des ateliers du Séchoir

Entrée gratuite, sortie au chapeau

Corps Habité, Exposition Personnelle de Delphine Gutron

Corps Habité, Exposition Personnelle de Delphine Gutron

Cet ensemble présente une immersion dans la ville, une imprégnation quotidienne.
Un échange physique quasi imperceptible qui rend compte de sensations.
J’ai absorbé la ville dans laquelle je me déplace, dans laquelle je vis.
Une symbiose s’établit entre ces quartiers, ces constructions et ma perception de l’espace.
Ces murs soutiennent, entourent et étayent notre existence.
Ils influent sur notre parcours géographique et notre perception du vécu.
Un contact se crée entre notre environnement et nous : l’enveloppe de notre corps n’est plus hermétique.

De la gravure pour cette 3ème exposition personnelle au Séchoir

Après Sandrine Stahl et son exposition Les Petits Papiers, Anne-Marie Ambiehl et STALAKTOS, Le Séchoir laisse la place à l’artiste graveur mulhousienne Delphine Gutron pour son exposition personnelle CORPS HABITÉ. 

Affiche Expo Perso Delphine Gutron - CORPS HABITE

 

Informations pratiques

Découvrez l’incroyable travail de gravure et toute la finesse des estampes de Delphine Gutron lors de son exposition CORPS HABITÉ du 27 mars au 25 avril 2015.

L’exposition Corps Habité de Delphine Gutron en images…

Exposition Collective 1+1

Exposition Collective 1+1

Au coeur du Séchoir il y a l’idée de la rencontre et de la confrontation entre artistes. Ceux qui y résident mais aussi ceux qui n’y sont pas. Ouvrir le lieu au public mais aussi mettre l’outil à la disposition d’autres esthétiques, démarches et questionnements.

On parle ici de mise en lien, de mise en parallèle. Accrocher nos oppositions pour rendre lisible nos points communs. Afficher nos points communs pour révéler nos oppositions. On invite son double, son miroir, son opposé. On crée les conditions de l’aller-retour entre deux œuvres sans forcément d’explication de texte, pariant sur la force intrinsèque de chaque œuvre pour en créer une autre, révélant une dimension supplémentaire.

Les variations et combinaisons multiples sont autant de lectures possibles en fonction de qui regarde et d’où l’on regarde.

1 + 1 = 1, 1+1 = 11, 1+1 = 1+1, 1+1 = 2, 1+1 = 1+ 2 et/ou 1 + 1 = 22

Le séchoir ouvre ses portes et invite des artistes pour cette nouvelle exposition

Cette deuxième exposition proposée en 2015 est la première exposition ouverte aux artistes ne résidant pas au Séchoir. Cela marque la volonté de la structure de s’ouvrir vers d’autres univers et expressions artistiques pour que l’espace d’exposition soit un outil de partage et d’échange au service du public et des artistes. Les douze artistes invités résident tous et toutes en Alsace.

Les artistes participants

Sandrine Bringard + Jean-Baptiste Defrance
Erik Fryd + Nicola Aramu
Sandrine Stahl + Eurgen
Matthieu Stahl + Anne-Sophie Tschiegg
SIAM ANGIE + Céline Trouillet
Porte Renaud + Capucine Vanderouck
Vincent Schueller + Céline Lachkar
Barbara Farina + Hervé Spycher
Delphine Gutron + Dominique Fels
Anne-Marie Ambiehl + Eric Kheliff
André Maïo + Vincent Eichert

Informations Pratiques

L’exposition collective 1+1 sera ouverte au public du 13 Mars au 19 Avril 2015.

L’exposition collective 1+1 en images…

Radio EponYme sur la FM 103.4

Radio EponYme sur la FM 103.4

Du 23 février au 1er mars 2015, Radio EponYme est sur la bande FM 103.4, en direct live du Séchoir !

« Eponyme Transistor : Dialogues [Ré]créatifs »

Tout, tout, tout… Vous voulez tout savoir sur Le Séchoir, nouvel espace de création contemporaine à Mulhouse ? Mais qui sont ces artistes, ces Sécheurs et Sécheuses dont on entend parler depuis le début d’année ?

La web radio mulhousienne EpoNyme bouscule sa programmation et tente de vous répondre.
Sur la bande FM 103.4 du 23 février au 1er mars, toutes ses émissions seront programmées autour des artistes du Séchoir.
Chaque jour, 2 artistes seront derrière les micros de la radio. Radio EpoNyme propose d’entrer dans leur univers créatif: une semaine de programmation spéciale… des échanges et des interactions, des rencontres et des débats, des créations sonores et artistiques… Affiche-EponYme-103.4-FM

Une manière décomplexée de découvrir l’art à Mulhouse…

Alors connectez vous et restez à l’écoute sur le 103.4 de la bande FM !

« Eponyme Transistor : Dialogues [Ré]créatifs »
du 23 février au 1er mars 2015
 
 
 
 
 
 

Quelques clichés des Sécheurs aux micros de Radio Eponyme

Exposition Collective ÉTENDUE

Exposition Collective ÉTENDUE

Il y eut à l’intérieur COMMENCEMENT(s) qui marquait l’amorce d’une réoccupation d’un lieu riche en traces diverses d’occupation créative. Il y eut à l’extérieur EN ATTENDANT LES CLÉS pour dire que l’on n’attendait pas d’y être, pour se projeter et occuper cet espace alors en chantier. Il y a eu déjà CONTACT avec l’association adsum à Berlin, invitation à construire des ponts, des potentiels. Il y a ici et maintenant ÉTENDUE, preuve de notre présence, de notre envie de reprendre la main, de s’étendre ensemble dans cette Maison de la Céramique devenue le Séchoir. On y est. On s’y installe. On va s’y étendre largement. Les toiles se tendent et nos projections prennent vie.

Nous voici à l’Œuvre.

ÉTENDUE, première exposition collective des artistes du Séchoir

Les artistes du Séchoir se réjouissent de pouvoir vous ouvrir les portes de leur tout nouvel espace de création artistique à Mulhouse et vous accueillent avec leur première exposition collective ÉTENDUE !

(installation collective / tissu, cordes et projection vidéos photos)

Informations Pratiques

L’inauguration du Séchoir aura lieu le vendredi 16 janvier 2015 à 18h, notez dès à présent ce rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte !

L’exposition collective ÉTENDUE est visible du 16 janvier au 22 février 2015.

Découvrez l’exposition en images

Découvrez l’exposition ÉTENDUE en vidéo

Cette installation vidéo a été projetée lors de l’inauguration du Séchoir, présentant ainsi les artistes résidents. Elle a été réalisée par Sandrine Stahl.

Les Petits Papiers, Exposition Personnelle de Sandrine Stahl

Les Petits Papiers, Exposition Personnelle de Sandrine Stahl

Comment faire mieux que Serge Gainsbourg pour vous parler de mon travail, de mes deux passions, le papier, la musique, et de mon envie de vous toucher ?

« Laissez parler
Les p´tits papiers
A l´occasion
Papier chiffon
Puissent-ils un soir
Papier buvard
Vous consoler

Un peu d´amour
Papier velours
Et d´esthétique
Papier musique
C´est du chagrin
Papier dessin
Avant longtemps

Laissez glisser
Papier glacé
Les sentiments
Papier collant
Ça impressionne
Papier carbone
Mais c´est du vent

Laisser brûler
Les p´tits papiers
Papier de riz
Ou d´Arménie
Qu´un soir ils puissent
Papier maïs
Vous réchauffer »

Le Séchoir présente sa toute première exposition personnelle: Les petits papiers

L’association Le Séchoir fait honneur à sa présidente, l’artiste plasticienne Sandrine Stahl, pour l’inauguration du nouveau centre d’art contemporain à Mulhouse et lui laisse le plaisir d’ouvrir le bal des expositions personnelles.

Sandrine Stahl, pour cette toute première exposition personnelle au Séchoir, nous offre une présentation de son exceptionnel travail artistique axé sur l’encre de chine et le papier.

Informations pratiques

Le Séchoir, nouveau centre d’art contemporain à Mulhouse, vous invite à son inauguration le vendredi 16 janvier 2015 à 18h. L’ensemble des artistes, Sécheurs et Sécheuses, vous y attendent avec grande impatience !

L’exposition personnelle Les Petits Papiers de Sandrine Stahl est visible du 16 janvier au 14 février 2015.

Galerie Photo de l’exposition