Exposition : PAPIER 3.0

• PAPIER 3.0 :

20 artistes  retenus sur 36 propositions suite à l’appel à candidature . Pour en savoir plus sur l’univers de chacun cliquer sur leur nom.

Nadège Adam -Amandine FacquerAndré MaïoCéline LachkarDelphine GutronFlora SopaJade Tang   Jordan Grosse –  Joris TissotLucie Muller  –  Marie Paule Bilger  – Martina Senn  Matthieu Stahl Olivier  Jonvaux  – Pichine Chinellato – Raymond Stoppele  –  Sabine Mugnier  –  Sandrine Stahl  –  Vincent Rouby Kai Pohl.

Scénographie de Mathias Zieba.


VERNISSAGE LE VENDREDI 16 SEPTEMBRE 2016 À 18H30

OUVERT AU PUBLIC TOUS LES WEEK-ENDS DE 14H À 18H

Du 17 septembre au 18 décembre 2016

Livret de présentation des artistes et des oeuvres exposées en cliquant ici : PRESENTATION


Il nous a semblé intéressant de se poser la question de la place du papier dans le processus créatif et par là même d’interroger la place qu’il occupe aujourd’hui dans une société de plus en plus dématérialisée et interconnectée.

D’où ce projet d’une exposition au Séchoir en septembre/octobre/décembre 2016, ouverte aux artistes en vivant en Alsace ou ayant un lien avec elle, via un appel à projet.

D’où ce texte, dessinant un territoire plutôt qu’un cadre.

PAPIER 3.0

Souvent, l’œuvre part du papier qu’elle brouillonne, qu’elle chiffonne, gâche, découpe, plie puis fini par jeter, brûler ou perdre pour passer à autre chose. Souvent, elle s’y dessine ou s’y imprime pour mieux le faire disparaître. Souvent, elle est faite avec. Souvent, le français s’empare du mot et se joue de lui et de ses mille facettes – « Vos papiers ! », « Ya plus de papier ? », « T’as des feuilles ?», « Papier, crayon, ficelle »…- Souvent,  l’adjectif qu’on lui colle lui donne une autre épaisseur : collé, découpé, mâché, peint, déchiré, plié, imprimé, gratté… Souvent, son origine varie, de Chine ou d’Arménie, de soie, de riz ou de coton. Souvent, son usage est marqué : d’identité, administratif, journalier, d’emballage, à rouler ou à musique. Souvent on le formate : A4, A3, raisin, aigle… Pour le réduire ou mieux le cadrer ? Souvent, être sans ou avec devient par instant la seule question qui vaille. Souvent  ces papiers on les classe, on les range, on les oublie, on les perd, on les retrouve.

Et si nous nous demandions quels sont les liens tissés entre  l’artiste et le papier aujourd’hui ? Un support, un constituant, un sujet, un moyen de propagande, un prétexte, un anachronisme dans le monde 3.0 ? Le papier, compagnon de l’artiste encore aujourd’hui ?

affiche papier 3