Architecture Sonore

Architecture Sonore

Markus BUSER ( compositeur suisse, de Bâle )et Bruno FREIDMANN ( musicien et compositeur allemand de Bienne ) sont résidents du Séchoir.

 Architecture sonore est un groupe de designers sonores, d’enseignants et de musiciens venant d’Allemagne, de Suisse et de France. L’objectif du groupe est de faire de la recherche portée sur l’interaction entre l’espace et le son autour de la question si et comment les caractéristiques acoustiques d’un lieu peuvent révéler une signification musicale.

Architecture sonore se compose de :

Markus Buser

     L’artiste développe parallèlement à son activité de musicien d’orchestre, des cours d’analyse musicale au Collège de l’IRCAM, Centre Pompidou, Paris, et des ateliers de live-électronique à la Fondation Strobel du Südwestfunk, des projets personnels tels qu’en est « architecture sonore ».

En 1992 il a obtenu le 1er prix de la Basler Kammerkunst pour sa composition  » passage 3 « . De sa collaboration avec l’artiste vidéo Claude Gaçon naît une série d’installations audio-visuelles interactives dont:

  • Du machst mich allein…  » (ART’04, Basel)

  • der Tempel ist euch aufgebaut  » (Kunsthalle Basel, 2002)

Bruno Friedmann

     Diplômé en communication,cybernétique et Métrologie. Son intérêt réside dans les interférences humains / machines, les sifflements sonores et de l’espace et entre la musique et les médias. C’est au cours d’une période d’études à l’Ircam, Centre Pompidou, Paris, qu’il élargit ses connaissances en informatique musicale. Il est actuellement chargé de cours à l’Université de Furtwangen pour la programmation et la psychoacoustique médias. Il est également co-fondateur et professeur du cours de conception de musique à la Musikhochschule de Trossingen. Ses travaux incluent la musique du ballet Pforzheim u.a:. « Des espaces autres» design sonore interactif, écosystème et projet de danse et live électronique : «moments Gathering » acousmatique Ballettmusik 2010

Pour écouter leurs compositions c’est ici :  https://soundcloud.com/architecturesonore

3 Du machst mich allein « , Installation visuelle avec Claude Gaçon, Art Basel 2004
Markus Buser – Temple Saint Etienne Mulhouse
Summ3 – Architecture sonore – FabricKulture – Egenheim

Architecture Sonore

Barbara FARINA

Barbara FARINA

Barbara FARINA, Artiste Peintre au Séchoir

(texte  signé Emmanuelle Van-Dinh)

Barbara FARINA, dans un centre d’art contemporain comme Le Séchoir à Mulhouse, c’est un peu comme la petite saveur venue d’Italie.
A entendre son accent, on remarque immédiatement qu’elle vient d’ailleurs, à regarder ses œuvres, on a l’impression qu’elle vient d’un autre temps.
Au milieu de ses amis-artistes les Sécheurs, dont la tendance est plutôt à l’art contemporain, Barbara se démarque en dévoilant la face classique mais pas cachée du Séchoir.

Si Barbara a suivi des cours de dessin pendant deux ans, elle n’en reste pas moins une artiste peintre autodidacte. Elle dessine et peint depuis toujours mais n’a jamais vraiment fréquenté d’école d’art. Barbara n’a d’ailleurs jamais cherché à devenir peintre, c’est la peinture qui s’est imposée à elle, comme un besoin viscéral d’expression et de communication.

Barbara Farina fait de la peinture figurative (peinture à l’huile sur bois essentiellement, sur toile plus rarement) dans un style plutôt classique et mystique à la fois.
Elle s’inspire des peintres de la Renaissance ainsi que des tendances folkloriques et antiques italiennes et utilise souvent le clair-obscur pour nous servir des œuvres où se mêlent séduction féminine, faune symbolique, ensorcellement et imaginaire fantastique.
Barbara nous emmène ainsi dans un univers sombre et pourtant romantique.

Quand on rentre dans son atelier au Séchoir, on est immédiatement happé par ses tableaux aux nuances de brun, blanc, noir, des portraits de femmes essentiellement, des visages intrigants, des regards captivants, des airs inquiétants…

Mais on découvre aussi l’autre univers de l’artiste, un univers plus contemporain et visuellement complètement différent.
Dans sa série « Violette Pop Collection », Barbara Farina customise (à la peinture acrylique cette fois) des icônes religieuses. Elle récupère de vieux crucifix abandonnés qu’elle démonte et retape pour leur donner un côté très coloré, dans l’esprit Pop Art, Street Art. En égayant ces crucifix de couleurs vives, éclatantes et brillantes, l’artiste leur offre une nouvelle vie et transforme ainsi un objet désuet en objet décoratif au look très contemporain.

On s’interroge alors :
Serait-ce le contact avec ses amis artistes Les Sécheurs qui aurait mené Barbara Farina vers une expression artistique plus contemporaine ?
Qu’importe… cette artiste peintre sait nous surprendre… et semble bien être motivée à continuer à nous étonner…

L’artiste dans ses propres mots

« Cos’é un artista?
Cos’é che ci spinge a passare ore ed ore alla ricerca di una luce, uno sguardo od un gesto?
Le nostre « creature » parlano un linguaggio senza parole .Nel mondo dell’arte le regole cambiano. Il bello ed il brutto non hanno piu’ lo stesso significato, é la simmetria la padrona e l’emozione é la guida. 
L’arte ci insegna a trascendere dal celebrale, a comunicare senza voce, ad eliminare il superfluo per valorizzare l’essenziale. »

« Qu’est-ce qu’ un artiste ?
Qu’est-ce qui nous pousse à passer des heures à la recherche d’une lumière, d’un regard ou d’un geste ?
Nos « créatures » parlent un langage sans paroles. Dans le monde de l’art, les règles changent. 
Le beau et le laid n’ont plus la même signification, la symétrie est la maîtresse et l’émotion est le guide. L’art nous enseigne à transcender le cérébral, à communiquer sans voix, à éliminer le superflu pour valoriser l’essentiel. »

Barbara FARINA, une artiste à suivre…

sur son site cinarella.wix.com/barbarafarina
sur son site barbarafarina.weebly.com
sur Facebook www.facebook.com/farina.barbara
sur tumblr barbarafarina.tumblr.com

Les oeuvres de Barbara FARINA en images…

Barbara FARINA en vidéo…

Radio EPONYME

Radio EPONYME

Eponyme et son RadioLab’ au Séchoir

(texte  signé Emmanuelle Van-Dinh)

Laboratoire (n.m) :
« En apposition après un nom, avec ou sans trait d’union, indique qu’un lieu sert à des travaux de recherche, à des essais, etc. »

Collectif né en 2008, Eponyme investit d’emblée le champ des musiques actuelles, soutient l’émergence artistique et développe de nombreux projets avec pour seul mot d’ordre : attiser la curiosité avec des concepts originaux !
Eponyme, c’est les Pétanque-Electro, les Home Sweet Music (concerts en appartement), des happenings artistiques mais aussi une radio musicale au ton décalé et à l’esthétique marquée par Monique et Gérard, auditeurs du futur d’un passé révolu.

Depuis 2011, la Radio Eponyme à Mulhouse est la radio qui porte bien son nom ! Elle diffuse les nombreux concerts live du Noumatrouff et d’ailleurs, propose diverses émissions musicales et sa playlist Electro | Rock | Hip-Hop défriche les nouvelles tendances…

Fort d’une cinquantaine de bénévoles, Eponyme commence cependant à manquer d’espace dans ses locaux occupés au sein même du Noumatrouff, emblématique Scène des Musiques Actuelles à Mulhouse.
La radio mulhousienne, toujours animée par le désir de développer de nouvelles expériences artistiques, culturelles et musicales, envisage alors un deuxième studio et c’est au Séchoir, nouvel espace d’art contemporain à Mulhouse, qu’elle décide de s’installer début janvier 2015.
Si, de prime abord, on peut se demander quel est le lien entre une radio et un centre d’art contemporain, on s’aperçoit rapidement qu’Eponyme et Le Séchoir sont véritablement sur la même longueur d’onde !

Car le projet d’Eponyme au Séchoir, c’est bien plus qu’un simple studio radio, c’est un RadioLab’… un « laboratoire de création sonore » à la recherche de nouvelles formes d’expression radiophonique et artistique. Inventive et innovante, c’est en interaction avec les artistes mulhousiens et d’ailleurs que la radio s’essaye désormais aux créations sonores et autres expérimentations radiophoniques : pastilles et signalétiques sonores, habillage d’expositions, collages et montages audios, etc.
Avec la complicité des Sécheurs, mais également du monde artistique environnant, Monique et Gérard vont s’en donner à cœur joie !

Eponyme dans ses propres mots

« Ne rien s’interdire mais se donner la liberté de créer », parfois à partir de rien… Le ton est donné !

EponYme, une bande d’artistes à suivre…

www.radioeponyme.com
www.facebook.com/LaRadioEponyme
www.mixcloud.com/LaRadioEponyme

Radio Eponyme en images…

Radio Eponyme en vidéo…

Sandrine STAHL

Sandrine STAHL

Sandrine Stahl alias Elle Fait Des Ronds 

Présidente du Séchoir

 Peinture – Encre de chine – Vidéo – Installation.

  • Plasticienne, artiste résidente et Présidente du Centre d’arts en mouvements Le Séchoir à Mulhouse.
  • Chanteuse et Bruitiste dans son Groupe de Musique Rock Pj@MelloR.
  • Artiste dans Les Mains Nues pour les parutions dans le journal L’Alsace les lundis.
  • Professeur des Ecoles et Directrice d’école.

Formation

  • Diplôme universitaire d’économie et de droit, Faculté de Strasbourg
  • Licence et C2 de Maîtrise en Lettres Modernes Faculté de Strasbourg et Mulhouse
  • Diplôme de professeur des écoles Haut Rhin.
  • Certifiée directrice d’école.
  • Études jusqu’en 3ème année en psychologie faculté de Strasbourg.

Plasticienne, elle s’amuse de petites choses en pointillé, jouant avec des ronds, des lignes, des cercles et des verticales qui se brisent, se relient ou se combinent.  A la recherche d’images franches qui se saisissent au premier degré, qui ne demandent aucun savoir préalable, qui s’adressent à l’intelligence du regard et à la sensibilité…. Elle crée des univers visant à faire le lien entre l’infiniment grand et l’infiniment petit, le biologique et la nature végétale, dans leur forme, leur structure, leur composition et leur origine.

Laissant place au hasard, elle provoque des accidents artistiques qu’elle s’approprie afin de construire une image et lui donner du sens ou une fonction comme on peut le faire avec sa vie.

La vie, son origine, son organisation, sont pour elle les recherches centrales de son travail artistique. Elle se questionne sur la place du hasard au cœur du fonctionnement même des cellules durant leur développement, leur stabilisation dans une fonction mais aussi sur sa place dans l’origine des mondes et sur notre place , notre organisation dans notre monde. Elle y trouve beauté, mystère et même drôleries qu’elle cherche à traduire par un vocabulaire simple traversé par une énergie organique, telle des vibrations sonores qui bousculent un ordre établi, dans des mouvements tout en espièglerie en essayant d’allier énergie et élégance.

Elle utilise une calligraphie et des textures tantôt à l’arrache , tantôt en finesse et précision, le tout sur papiers , toiles, cartons, peaux de batterie, à l’encre de chine pour son côté irréversible, à l’acrylique pour sa rapidité et du fil pour son côté fragile.

Elle n’hésite pas aussi à délaisser l’encre ou la peinture pour prendre sa caméra et  créer des univers graphiques et imaginaires dans des montages vidéo drôles ou poétiques.

Un travail pour explorer, chercher mais aussi pour jouer et se libérer . Un travail à vivre, des œuvres à ressentir …en toute liberté !

Expositions et parutions

  • 14 Parutions dans le journal L’Alsace depuis 2011
  • Sélectionnée pour les « Ateliers Ouverts », Alsace depuis 2011
  • Expositions collective Temple Saint Etienne, 3 kakemonos vitraux de 4M, Mulhouse mai 2012
  • Performance peinture pendant un concert Temple Saint Etienne Mulhouse 2012
  • Parution dans le fanzine Ustensible Mai, Aout, Novembre 2012
  • Exposition collective Tribunal de Mulhouse Septembre 2012
  • Exposition collective, Art’nFood Mulhouse 2013
  • Exposition One Two Three Four Faculté Mulhouse Mars 2013
  • Workshop Musée des Beaux Arts Mulhouse Mars 2013
  • Exposition « Un artiste, une œuvre » Centre Socio Culturel Pax Mulhouse Bourtzwiller, mai 2013
  • Exposition collective, avec une Installation Elévateur d’âmes, Temple Saint Etienne Mai 2013
  • Exposition Schweissdissi  Place de la Réunion Mulhouse, Septembre 2013
  • Exposition personnelle « L’Origine », Cours de Chaîne Mulhouse , Fevrier 2014
  • Exposition collective, avec Enigme, Temple Saint Etienne Mai 2014
  • Exposition collective « Commencement », Le Séchoir Mulhouse Mai 2014
  • Couverture du programme de rentrée de la salle de spectacle EDEN à Sausheim, Septembre 2014
  • Exposition collective « En attendant les clés »t, Le Séchoir Centre d’arts en Mouvements Mulhouse Septembre 2014
  • Exposition collective « Contact », Alternative Gallery, Berlin Novembre 2014
  • Exposition collective  « E.=MC2 » Cité des Arts, Lutterbach, Novembre 2014
  • Exposition collective avec une installation « Nativité » au Temple Saint Etienne Mulhouse Décembre 2014
  • Exposition Collective « En attendant les clés » avec  une fresque extérieure en volume  « What’s i a bird » sur mur arrière de la Tuilerie Lessage, Septembre 2014
  • Exposition collective « Contact » avec Une serie de dessin encre Téléfil, Berlin Novembre 2014
  • Exposition collective « Etendue» avec une installation dont j’ai réalisé la video, Le Séchoir Centre d’arts en Mouvements Mulhouse, Janvier 2015
  • Exposition personnelle « Les Petits Papiers » Le Séchoir Centre d’arts en Mouvements Mulhouse Janvier 2015
  • Exposition collective 1+1 avec Eurgen Photographe, Le Séchoir, mars 2015
  • Exposition collective « Tout est relatif » avec une installation « Chute libre », Le Séchoir Mulhouse Septembre 2015
  • Exposition « AD Libido », Le Séchoir Centre d’arts en Mouvements Mulhouse , septembre 2015

Plastic, composer, singer and bruitiste, she has fun with little gifts in dotted line, playing with circles, lines, circles and vertical lines which break or are connected.
She is in search of frank images which seize in the first degree, which ask none to know preliminary, which address the intelligence of the look and the sensibility….
She create universes to make the link with the infinitely big and the infinitesimal, the body and the vegetable nature, in their shape, their structure, their composition and their gasoline(essence).
She  try to ally energy and elegance by a simple vocabulary crossed by an organic energy, such of the sound vibrations which push aside an established order, in movements everything in naughtiness.  She use a calligraphy and textures sometimes hastily, sometimes delicacy and precision, the whole on papers, paintings, cardboards, skins of drum kit as supports and the India ink for its irreversible side.

Shedoes not also hesitate to abandon the ink or the paint to take her camera and create graphic and imaginary universes in funny or poetic video editing.
A work to investigate, look but also to play and release itself.  A work to be lived, works to be felt…

Sandrine Stahl, une artiste à suivre ici aussi :

Facebook :
www.facebook.com/pages/Elle-fait-des-ronds-Sandrine-Stahl
www.facebook.com/sandrine.stahl
www.facebook.com/pages/PjMelloR
Tumblr : elle-fait-des-ronds.tumblr.com
Mail : sandrine.stahl@evhr.net

 

Les oeuvres de Sandrine Stahl en images…

Sandrine Stahl en vidéo…