fleche.gif
plansechoir.png

Vincent Campos

Plasticien céramiste

1/6

En quelques mots ...

Vincent Campos est né en région parisienne en 1988.

Après un passage à l’université de la Sorbonne Nouvelle en lettres modernes et sciences du langage, il intègre L’Ecole Nationale Supérieure d’Art de Dijon d’où il sort diplômé du DNSEP Art en 2014.

Plus tard, il décide de se spécialiser et complète sa formation au sein de l’Institut Européen d’Art Céramique et obtient son certificat en 2018.

 

Il développe un travail oscillant souvent entre le jeu et une forme de dénonciation où l’humour peut retentir comme un écho à l’adversité des choses.

Au travers de récits bercés d’une insouciante légèreté, le temps semble s’être arrêté mais nous sommes invités à suivre le mouvement. Sa pratique l’amène à la performance/vidéo, la sculpture, l’image imprimée, le dessin ou encore l’art sonore.


Lorsqu’il s’agit de façonner des pièces utilitaires et ornementales, il s’intéresse à la trame, à
l’histoire qu’il va pouvoir nous conter aux travers de décors et de formes prenant des références
aussi diverses que variées allant de la mythologie grecque aux iconographies médiévales, en
passant par l’univers onirique du réalisateur Hayao Miyazaki.

 

Violoniste amateur, il a intégré sa pratique dans son travail plastique.
En 2017, il fonde avec d’autres artistes le collectif SuperBanquet.
Lien: https://www.facebook.com/superbanquet/

 

Depuis 2019, il travaille avec la plasticienne Hannah Deutschle autour d’un projet de
scénographie/jeu mettant en lumière les textes du poète russe Daniil Harms.

 

Dans ses propres mots ...

"Nous arrivons à la fin que tout commence"

log.png