Archives 2022

affiche xstoire def.jpg

XSTOIRE

 

dans le cadre de la 

BIENNALE AD LIBIDO

 

Exposition collective
Du 11 février au 20 mars 2022
Vernissage le 11/02 à 18h30.

Une curation de Matthieu STAHL

Artistes participants:

 

Gaëlle Axel BRUN

Vincente BLANCHARD

Marie DONOIS-STEIB

Solène DUMAS

Kiki de GONZAG

Cendres LAVY

Ramon IDEA

Aurélie LIENHARD

Inès MALLEON

MATTALABASS

Alexandre MIRAUT KOROBOV

Fabienne SCHNEIDER

Sandrine STAHL

Henri WALLISER

ZONE 17 FERMET-FATON

Décembre 2021. On sort masqué, on essaie de maîtriser le virus, on se maintient à distance et on en perdrait presque le goût de l’autre, du toucher, du baiser avec la langue. Alors on décide d’utiliser une autre langue, celles des mots, écrits ou dessinés, pour se raconter des histoires de cul, de baise, de sexe, d’amour torride, d’amour sans genre ou avec plein de genre. Et on dépasse les mots, on invente un vocabulaire visuel, qui bouge ou pas, qui frappe les sens, qui fait à nouveau danser les corps et les esprits. Les signes pour le dire, les signes pour le faire.  

Les artistes nous racontent cela, des histoires vécues, fantasmées ou désirées (sous covid ou pas). En images, volume, peinture, dessins, lecture ou performance. Qu’importe la technique ! De l’Ivresse, du Désir, de la Poésie, de la Vie ! Au Sexe Citoyens !

De ces mini-histoires, on en a tiré une en quinze chapitres, « Xstoire », sous forme d’exposition collective, ode à une sexualité sans injonction normative. Et le public, averti, n’en fera pas toute une histoire.

Expo Xstoire Le Séchoir 1.jpg
Expo Xstoire Le Séchoir 2.jpg
276318849_3381863495374481_8153858625310188726_n.jpg
Capture d’écran 2022-03-30 à 18.24.09.png
Invitation-TournoiMemoart-Recto.jpg
Capture d’écran 2022-03-30 à 18.24.45.png
Capture d’écran 2022-03-30 à 18.25.00.png
Affiche expo LIGNE 56 A5.jpg

En juillet et août 2022

Exposition solo : 
Mattalabass ( se refait une ) LIGNE 56

Les 20/21 et 22 juillet de 14h à 19h
puis du 20 au 27 Août de 14h à 19h

 

Vernissage le jeudi 20 juillet à 18h30.
Avec un concert de Loran Stahl et le groupe Pj@MelloR

 

Sortir du COVID en se refaisant une ligne ? Une ligne de basse. Une ligne de vie. Une ligne de conduite. Une ligne à franchir, à dépasser.
Une ligne de hanche, une ligne de chance. A 56 ans, point à la ligne ? Une ligne de mire ?
Une ligne d'écriture ? 100 lignes ? Mattalabass s'aligne sur les murs du Séchoir. A suivre ou pas.

 

Mattalabass :


« Mon travail interroge l'espace urbain et la manière dont nous l'appréhendons en fonction des aléas de déplacement, de rencontres, de temps. Ce que j'en perçois, je le transforme en paysage abstrait, « carte heuristique » de mes propres déplacements physiques et/ou émotionnels dans une réalité urbaine.
Voilà ce qui m'intéresse. Je rends compte de ce monde, dans lequel je vis aussi, par la construction d'images à partir d'éléments simples ( lignes brisées, traces, traits, fragments de phrases) combinés et recombinés à l'infini. Je dresse une cartographie sensible d'un espace fait de tensions,
de colère, apaisées par une recherche d'équilibre par la couleur et la ligne. L'énergie punk mixée
avec des influences Street Art, les deux tempérées par un vocabulaire abstrait volontairement simple.
Eviter l'esthétisme sans pour autant perdre de vue son intérêt. Une poésie urbaine. » 

Du 11 juin au 10 juillet

Capture d’écran 2022-06-06 à 20.05.10.png
Capture d’écran 2022-06-06 à 20.05.49.png
Capture d’écran 2022-06-06 à 20.05.28.png
Capture d’écran 2022-06-06 à 20.05.38.png
Capture d’écran 2022-06-06 à 20.05.58.png
Capture d’écran 2022-06-06 à 20.06.18.png
Capture d’écran 2022-06-06 à 20.06.38.png
Affiche-programme-BPM-2022.jpg

• EXPOSITION
DU 15 AVRIL AU 22 MAI

VERNISSAGE LE VENDREDI 15 AVRIL 18H30
1,1°C-Sechoirnouvelle .jpg

Artistes : 

- Guillaume Barth

- Paul Béranger

- Marie-Paul Bilger

- Emmanuel Henninger

- Laurence Mellinger

- Jonathan Naas

- Lucas Pfeiffer

- Anne Zimmermann

EXPOSITION 1,1°C : 

Commission : Jonathan Naas et Paul Béranger, artistes résidents du Séchoir.

 

Il s’agit d’une exposition qui s’intéresse au réchauffement planétaire et aux liens et/ou conséquences qu’il peut avoir sur la création artistique.

Intitulée “1.1° C", son propos est le suivant :

Il y a quelques mois, une barre a été franchie dans la quasi indifférence collective : pour la première fois, la moyenne des températures sur ces vingt dernières années ont dépassé de 1,1° Celsius celles de l'ère pré-industrielle. Ce chiffre, aussi petit soit-il, devrait résonner comme un glas, un avertissant du danger qui se rapproche plus vite que prévu.

La réalité est actuellement toute autre. Cette alerte est à peine audible dans le raffut d’une pandémie qui s’étouffe sous le vacarme d’une récession économique en approche.

La question climatique, l’effondrement de la biodiversité, la dégradation des sols restent marginalisés dans les médias, oubliés des débats de la présidentielle car jugés inaudibles par les citoyens. Pourtant tout ce bruit n’est rien au vu du changement climatique, et bien pire encore, du silence assourdissant de l’effondrement du vivant. Dans ce contexte quasi « apocalyptique », comment se positionne la création plastique contemporaine, cette création, qui depuis toujours, tire une inspiration absolue et ses ressources de la Nature.

 

Comment la création prend-elle la forme d’un « art écologique » pour répondre à la disparition progressive de la biodiversité et le changement du climat ?  

 

Le foisonnement de la création actuelle fait apparaître diverses tendances, d’un art militant en réaction à l’immobilisme de la société, d’un art outil de pédagogie sur la fragilité de notre monde , quelques soit l’attitude des artistes, l’art à venir devra rappeler contrairement au développement sans fin de notre modèle libéral, que nous avons une limite : la terre, que ses ressources sont limitées, que l’homme devra apprendre la sobriété.

 

L’exposition « 1,1°C » propose de montrer ces différentes formes de regard, résiliant ou non, porté sur la catastrophe écologique à venir, au travers d'une sélection d’artistes du Grand-Est confrontant leur recherche à ces bouleversements.

• CONFÉRENCE-DEBAT AVEC JÉRÉMY BUOB
DIMANCHE 15 MAI 15H15

CONFÉRENCE.jpg

Une conférence-débat pour parler des nouvelles tendances d'une architecture responsable et économe, de la frugalité heureuse chère à Philippe Madec.

Jérémy BUOB est le responsable du cabinet d’architecture BUOB Architecte basé à Mulhouse. ( @buobarchitecte ).

Son cabinet est particulièrement attaché à l’utilisation des matériels biosourcés. Il viendra parler de ces matériaux dans le cadre de l'exposition 1,1°C :
Le secteur du bâtiment est au cœur des enjeux du développement durable. Construire ou rénover des bâtiments de manière écoresponsable nécessite de considérer l’ouvrage dans son ensemble, depuis la production des matériaux qui le composent jusqu’à sa déconstruction.
La filière des matériaux biosourcés a été identifiée par le ministère de l’Écologie comme l’une des filières vertes ayant un potentiel de développement économique élevé pour l’avenir. Cela notamment en raison de son rôle pour diminuer notre consommation de matières premières d’origine fossile, limiter les émissions de gaz à effet de serre et créer de nouvelles filières économiques. Le recours à des matériaux biosourcés s’inscrit donc parfaitement dans une démarche de développement durable. 

• ATELIERS OUVERTS
LES 21 ET 22 MAI

flyer Ateliers ouverts-séchoirjpg
LeapMHände.jpeg

Musique faite à la main.Bruno FRIEDMAN

Accélérateur de particules organise les Ateliers Ouverts en Alsace depuis 1999. Pour cette 23e édition 363 artistes vous ouvrent les portes de 132 ateliers les 14-15 et 21-22 mai en Alsace de 14h à 19h !
Vous pourrez consulter la documentation tous les artistes des Ateliers Ouverts sur www.ateliers-ouverts.net

Le SECHOIR s’associe à la manifestation durant le week-end du 21 et 22 mai 2022.
https://ateliers-ouverts.net/ateliers/le-sechoir-2/

 

Les ateliers ouverts des artistes résidents du Séchoir  :
Paul BERANGER

Delphine GUTRON

Sandrine STAHL

Bruno FRIEDMANN et Markus BUSER

CHENI, Matthieu STAHL

Sabine MUGNIER

Jonathan NAAS

André MAÏO,

Claudine GAMBINO

Vincent CAMPOS

Léonard BULLOCK
 

 

 

 

 

Animations :


• Musique faite à la main.

En continu, Bruno FRIEDMAN propose un atelier de création musicale interactive.
Le son de nombreux instruments de musique, et donc la musique qu'ils créent, est produit avec une ou deux mains. Le musicien façonne ainsi très subtilement et directement la musique, conformément à ses idées et ambitions artistiques.
Les sons électroniques nécessitent pour cela une interface (HCI : Human Computer Interaction) qui doit établir un lien entre le musicien et la production du son, comme c'est le cas par exemple pour un violon.
L'important ici est une réaction directe du son, un contrôle précis et une manipulation flexible. Ainsi, une interaction entre le musicien et l'instrument (électronique) est possible et l'immersion ressentie par le musicien est élevée.
Cela peut être testé dans l'Atelier 7 avec différentes applications. Un capteur LeapMotion et un trackpad servent de base.


• UN-STET 02

Markus BUSER et Claude GACON proposent une installation interactive mixant images et sons.
Un-stet (dis-continu, in-stable) est une grille de temps composée pour des événements optiques et/ou acoustiques quelconques : Lumière, images, sons, bruits. Le principe de composition repose sur la superposition de séries de nombres de Fibonacci croissants et décroissants.
Au cours d'un intervalle de temps, 8, 5, 3 et 2 événements se produisent dans quatre couches. Les intervalles de temps sont également allongés et
comprimés selon le principe de Fibonacci : 8, 13, 21, 34 . . . etc. secondes.
Il doit y avoir deux versions de chacun des quatre événements : par exemple plus haut et plus bas pour les événements sonores, plus clair et plus sombre pour les événements d'image ou de lumière, etc. En permutant les versions et en les combinant avec la diversité des intervalles de temps, on obtient ainsi, avec peu de moyens, une riche alternance dans l'ensemble du parcours temporel - la probabilité de répétition de la même séquence est pratiquement nulle.
La durée du cycle peut être adaptée à n'importe quelle durée de
fonctionnement de l'installation.
Dans la version 02, un-stet est une métaphore pour une grotte de
stalactites : en suivant la trame temporelle composée, on entend le bruit de gouttes tombant à différentes hauteurs dans quatre haut-parleurs répartis dans la pièce obscurcie. Dans quatre directions, nous projetons simultanément des images des visiteurs au temps présent. Les images projetées évoluent de manière synchrone avec les gouttes acoustiques, d'un point à une image, pour s'évanouir ensuite immédiatement

Capture d’écran 2022-03-22 à 09.02.56.png

• FESTIVAL TEXTURES
21et 22 MAI

Textures s'inscrit dans la dynamique des ATELIERS OUVERTS (www.ateliersouverts.net) et bénéficie du soutien de la Ville de Mulhouse, de la Région Grand Est et de la CEA d'Alsace. En partenariat avec le festival METEO.

INFO SUR ARTISTES PROGRAMMÉS

• SEBASTIEN MULLER
Saxophone et dispositif électronique
Sébastien Muller est né à Saint-Louis (68), France. Il a suivi des études musicales au conservatoire de Mulhouse puis au CRR de Strasbourg, et obtient son diplôme d’études musicales jazz et musiques improvisées.
Actuellement, Sébastien Muller enseigne le saxophone et la pratique du jazz, il se produit avec des formations jazz, réalise des performances pluridisciplinaires et collabore avec d’autres artistes (danseurs, plasticiens). Il s’intéresse particulièrement au développement d’interface électronique.
Sébastien nous emmène au-delà d’un simple dialogue et nous plonge dans l’infinité des possibles. Il ose nous rapprocher au plus près du geste musical originel, là où naît une musique faite de suggestions, sorte de télépathie entre l’électronique et lui-même. Peut-être
inhérente, la pulsation perceptible, sorte d’âme secrète, nous guide alors au travers d’une pléthore d’ondes sonores.
Les sons sont à la fois acoustiques, traités, ou synthétiques. La spontanéité du jeu improvisé s’immisce dans l’électronique. Sébastien crée en direct une musique mixte et inédite ou son dispositif électronique en partie de sa propre fabrication, lui suggère quelquefois des rythmes ou une harmonie. À mi-chemin de la performance, du concert et de l’installation sonore.
Sébastien Muller a déjà enregistré un album live au Séchoir, en écoute sur son site :
https://www.sebastienmuller.fr/musique.../le-sechoir-live/

 

 

 

• NAMIOTO

Voix, objets et électronique.

Namioto, c’est le nom que les japonais donnent au bruit des vagues. Formé par Yves Arques (objets, électronique) et Juliette Meyer (voix), ce duo d’improvisation né en 2017 à
Strasbourg fait se rencontrer les recoins insoupçonnés d’une voix agile, d’une électronique discrète et d’objets du quotidien devenus corps sonores.
Souffles, bruissements, sons et silences jaillissent au cours de longues improvisations délicates, évocatrices d’images et d’histoires gardées en chacun de nous.
Ils reviennent au Séchoir à l'occasion de la sortie de leur nouvel album “Marées” dont Sandrine Stahl a réalisé le visuel de la pochette.
https://namioto.bandcamp.com/
http://www.yvesarques.com/namioto/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

• FISCHER/BECK Duo
Saxophone et batterie.

 

Laure FISCHER
Née en 1993, Laure Fischer est une musicienne saxophoniste mulhousienne. Après être passée par différents départements au sein de l’Académie supérieure de musique de Strasbourg (saxophone, percussions, jazz, théâtre), elle continue d'enrichir l’ensemble de ses différentes pratiques en les intégrant dans des projets personnels, mêlant ces différentes approches artistiques. Lors d'un échange universitaire à Syracuse aux Etats-Unis (New York) en 2013, elle joue du saxophone baryton dans le big band de l'université (« Morton Shiff Ensemble ») et remporte également la « concerto competition » qui la mènera à se produire en soliste avec l'orchestre de chambre de l'université en avril 2014. Elle est actuellement membre de plusieurs ensembles d'Afrobeat et fait l’objet d’un accompagnement professionnalisant de la SMAC Jazzdor (https://jazzdor.com/smac-jazzdor).

 

Gaspard BECK

Né en 1998 à Mulhouse, France. Gaspard Beck étudie les percussions classiques à
Mulhouse puis à Strasbourg. Initié très tôt aux musiques improvisées, il développe cette pratique, en opposition à ce qu'il apprend de façon académique. Développant une réflexion sur son jeu, il poursuit sa recherche en jouant exclusivement des musiques improvisées. Fort de ses rencontres multiples et de ses voyages, il participe à un échange l'emmenant aux Etats-Unis pour une année complète, où il enregistre son premier album solo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

• FRIEDMANN/STAHL Duo
Voix et électronique.

Bruno FRIEDMANN, membre du collectif Architecture sonore, invite Sandrine STAHL, chanteuse du groupe Pj@MelloR à participer à une performance musicale alliant la manipulation électronique et la voix humaine.

 

Bruno FRIEDMANN
De 1994 à 2017, il a été professeur à la faculté Digitale Medien de l'université de
Furtwangen, Allemagne. Il a enseigné les langages informatiques (Java, JavaScript),
l'expérience auditive, la génération numérique de sons, la psycho-acoustique et la perception de la musique. Bruno Friedmann a été le co-fondateur de l'étude de licence, Musikdesign, un projet commun de l'Université de Furtwangen et de la Musikhochschule de Trossingen, qui se concentre sur la composition par ordinateur.
Ses intérêts et sujets de recherche: la perception humaine du son et de l'espace, les interactions intermodales, la composition algorithmique. Son projet Sequenza III spatialized est un projet exemplaire qui a été joué au festival BEYOND 2013, ZKM.
Ses compositions et projets ont été présentés au ZKM de Karlsruhe, à la Staatliche Hochschule für Musik de Trossingen, au Theater Pforzheim, au Séchoir, à Mulhouse, à la Fabrikculture Hegenheim.
Site : www.brunofriedmann.ch

 

Sandrine STAHL
Artiste pluridisciplinaire installée au Séchoir, elle est plasticienne et musicienne. Son travail est un hymne au monde qui l’entoure, ce monde animal et végétal dans lequel elle vit, qui l’émerveille et attise sa curiosité. Sa pratique artistique est une ré interprétation intuitive de la nature, de ses impressions et observations lors de ses balades ou de ses voyages, souvent au bord de la mer : une communication non verbale de ses expériences, ses souvenirs, les atmosphères et les paysages différents qui l’entourent. Ainsi, tous ces éléments visuels qu’elle emmagasine ou collectionne, posés dans des carnets éphémères, sont ensuite restructurés en une abstraction du paysage ou de la figure. Chaque peinture, chaque collage, chaque objet se développe en une expression unique, dans une production de formes, de
couleurs, de lignes et d'équilibre. Par la seule forme, elle veux attirer le spectateur
dans un paysage imaginaire, un monde dynamique qui oscille entre l'abstrait et le figuratif. »
www.sandrinestahl.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

• looking for A name

 

"looking for A name”, avec un grand A, est un duo strasbourgeois formé en mars 2020 par deux jeunes musiciens de la région, Basile Jacquemin et Sarah Faure.
Irrigués par la musique depuis toujours, de par leur filiation et héritage, ils proposent un univers éclectique aux couleurs parfois contradictoires. Les deux artistes ont à ce jour sorti quatre singles et ont auto-produit un premier album, intitulé "MONSTEROSA", disponible sur toutes les plateformes de streaming depuis le 9 juillet 2021. Leur musique, entre Indie Pop polychromique et Rock désenchanté, est nuancée par tout ce que la Dream Pop et les styles Rock’n’Soul pourraient avoir en
commun, dans une infusion teintée british. Une voix timbrée et diligente, rappelant celle de Chrissie Hynde, nappant des instrumentations rock à l’allure d’assemblage, parfois spatiales et glitchées, caractérise la robe de leurs créations.

FISCHER-BECK.JPG
performanceSech-BrunoFriedmann-1024x555.jpg
Flyer TEXTURES-séchoir.jpg

TEXTURES Musiques à expérimenter. Entrée gratuite.

En parallèle des expositions collectives et personnelles, l'équipe du Séchoir vous propose TEXTURES, espace artistique temporel consacré aux mots, aux images et aux sons, aux liens qu'ils entretiennent, à l’exploration de tous leurs constituants. De plus en plus, la matière sonore prend place au coeur de la création actuelle et crée des nouveaux espaces poétiques, souvent mixés avec l’écriture ou les images. TEXTURES accueille des artistes qui se préoccupent de ces liens, qui réinventent l’écriture /création  poétique en créant leur propre langage avec une grande part d’improvisation.
 

PROGRAMMATION
21 mai
17h Bruno Friedmann / Sandrine Stahl (All/Fr)
18h Sébastien Muller (Fr)
19h looking for A name (Fr)

 

22 mai
16h Bruno Friedmann / Sandrine Stahl (All/Fr)
17h Namioto (Fr)
18h Laure Fischer / Gaspard Beck (Fr)

• CONCERT : STEVEN BROWN au Séchoir
MARDI 24 MAI 2022 À 20:00
PROPOSÉ PAR LE NOUMATROUFF

Steven Brown LE SÉCHOIR.jpg

Pour sa première tournée post-Tuxedomoon en Europe, Steven Brown présentera son nouvel album "El Hombre Invisible" (sorti en avril 2022 sur Crammed Discs) dans une série de concerts intimistes, sans oublier le vaste répertoire art rock expérimental de Tuxedomoon, et les morceaux de ses premiers albums solos.


Infos et billetterie : https://tinyurl.com/44z3nxkh

Gratuit pour les membres Hiéro 12 € en pré-vente
------------------------
AU SÉCHOIR 

Exposition PRINT 
Du 16 septembre au 23 octobre 

Affiche PRINT Séchoir Mulhouse .jpg

Vernissage le vendredi 16 septembre à 18h30
 

PERFORMANCE TEXTES ET MUSIQUE DE HELENE BOURDEL ET BRUNO FRIEDMANN à 20h.

 

PRINT ?

Le mot vient du marketing, en opposition au web et à la communication numérique. Là, ce qui nous intéresse c’est non pas l’outil de com, mais le support imprimé, sous quelque forme que ce soit, en temps qu’objet d’art. Là, on parle d’affiches, de livres d’artiste, de fanzines, de gravures, de sérigraphies, de lithographies, de tirages limités sous toutes ses formes et par tous les moyens techniques connus.

PRINT !

LE SÉCHOIR se transforme en lieu de tirage et d’impression. A nouveau, il y a du tirage dans l’air au Séchoir. Cela sentira l’encre fraîche. On met à l’honneur tous les médiums de l’imprimé, du livre et des multiples en faisant la part belle à tous les modes d’impression et d’édition.

Visite libre tous les weekend de 14h à 18h. Scolaires et groupes possibles en semaine sur rdv.

 

Artistes présents sur l'exposition : 

 

David ALLART / ATELIER DU VESTIAIRE / Hélène BOURDEL Collectif BAN BAN / Alban DREYSSE / Sophie EPTON MOCK Pierre GUERIN / Delphine GUTRON / Jacques HERRMANN / Marie KLINGELHOEFER / Sylvie KROMER / Céline LACHKAR Coralie LHOTE / Eric MEYER / BOUH et SULLY / Sabine MUGNIER / Elsa OHANA / Yolaine SCHMITT /  Sandrine STAHL / Antonio TALIS / Henri WALLISER.

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

Ateliers sur  PRINT 
Du 16 septembre au 23 octobre 

Bandeau ateliers PRINT.jpg

Dans le cadre de l’exposition PRINT, les artistes exposés vous proposent des rencontres - ateliers qui vous permettront de découvrir différentes techniques d’im- pression et/ou de travailler avec eux en regard de leur œuvre. Pour vous inscrire à l’atelier de votre choix, rien de plus simple !

Il vous suffit d’envoyer un mail à l’adresse : contact@lesechoir.fr en précisant l’atelier qui vous intéresse ainsi que le nombre de participants. Le paiement se fera sur place (en chèque ou liquide à l’ordre de l’artiste-animateur).

Attention les places sont limitées !

• ATELIER MASQUER / IMPRIMER

Sans obligatoirement graver, avec des jeux de masques qui créent des réserves, et en multipliant les couches de couleurs, créer des images à chaque fois uniques.

Venir avec des vêtements qui ne craignent rien.

Animé par Pierre GUERIN

DATE : 17 septembre

HORAIRES : 14h00 - 15h30 16h - 18h PUBLIC: parents et enfants en binôme CAPACITE : 14 personnes max par ateliers. PRIX : 15 euros par personne.

 

• ATELIER ECRITURE et GRAPHISME

Faire danser les lignes.

Cet atelier joindra écriture et graphisme, dans l’esprit du calligramme et de l’œuvre. Chacun reçoit la copie d’une feuille du livre d’artiste

« Danse de lignes » : cette feuille réunit deux pages avec chacune un demi-texte complètement différent.

L’atelier consistera à poursuivre chaque demi-page en choisissant un thème, des lignes, une couleur, une forme... pour des mots ou une phrase poétique qui la compléteront... ou la transformeront !

Animé par Hélène BOURDEL

DATES : le samedi 24 septembre et le samedi 1er octobre HORAIRES : 14h30-15h30 et 16h-17h
PUBLIC : Adultes et adolescents à partir de 12 ans. CAPACITE : 10 personnes max.
PRIX : 10 euros par personne.

 

• ATELIER FANZINE

Concevoir et relier un fanzine

Les participants créeront leur fanzine en utilisant des techniques simples d’impression (tampon, monotype ...) puis apprendront à relier les pages réalisées.

Animé par le collectif BAN BAN

DATES : 24 et 25 septembre - 1 et 2 octobre HORAIRES : 14h30-16h et 16h-17h30 PUBLIC: Tout public ayant plus de 10 ans CAPACITE : 6 personnes max.

PRIX : 40 euros par personne.

 

• ATELIER TAMPON

Histoire tamponnée

Apprend à fabriquer un petit tampon de la forme de ton choix, puis imagine une histoire illustrée grâce à toute une panoplie de tampons piochés dans ma valise magique !

Repars avec ton tampon et ton petit livre imprimé.

Animé par Sylvie KROMER

DATE : samedi 8 octobre

HORAIRES : 14h30-16h PUBLIC: à partir de 6 ans CAPACITE : 10 personnes max. PRIX : 25 euros par personne.

 

• ATELIER GRAVURE EN RELIEF

Atelier d’initiation à deux disciplines de gravure utilisant des matériaux recyclés, sur lino et/ou PVC, et impression manuelle, ainsi que sur emballage type Tétrapack.

Matériaux fournis.

Animé par Eric MEYER

DATE : samedi 08 octobre. HORAIRES : 14h - 16h et 16h - 18h.

PUBLIC : Tout public, intéressé par cette activité, débutant ou ayant déjà une pratique. Pour les jeunes enfants la présence d’un adulte est souhaitable, il y a toujours des risques de

se couper et tacher les vêtements. Prévoir un tablier ou une blouse.

CAPACITE : 6 personnes max.

PUBLIC : Adultes et adolescents à partir de 12 ans. CAPACITE : 10 personnes max.

PRIX : 10 euros par personne.

(Bandeau de l'évènement : extrait d'une gravure d'Eric Meyer)

Exposition Rodriguo
Du 16 septembre au 30 septembre

AfficheRodrigo Le séchoir Mulhouse.jpg

RODRIGO ?

Un hors-d’oeuvre proposé par Vincent Campos, céramiste résident du Séchoir, qui investit le hall d’entrée du restaurant BUFFET ROYAL, situé au rez-de-chaussée du bâtiment LA TUILERIE, rue Josué Hofer à Mulhouse.

 

RODRIGO !

« Chaud devant, laissez entrer ce bel appétissant . Tendre et ferme à la fois, il saura vous apporter bonheur et plaisir. Tentez votre chance, vous pouvez lui tendre la main, il ne vous mangera pas le bras. A bon entendeur, il est temps de passer à table ! » Vincent Campos.

 

Vincent Campos développe un travail oscillant souvent entre le jeu et une forme de dénonciation où l’humour peut retentir comme un écho à l’adversité des choses.Lorsqu’il s’agit de façonner des pièces utilitaires et ornementales, il s’intéresse à la trame, à l’histoire qu’il va pouvoir nous conter aux travers de décors et de formes prenant des références aussi diverses que variées, allant de la mythologie grecque aux iconographies médiévales, en passant par l’univers onrique du réalisateur Hayao Miyazaki.

cargocollective.com/vincentcampos 

Livret pdf de l'exposition
Livret exposition Print Le Séchoir Mulhouse