fleche.gif

DEPUIS 2015 AU SÉCHOIR

Vous retrouverez ici tous les événements organisés par Le Séchoir depuis son ouverture.

 

• Les expositions collectives dans le cycle " POSTURES "

• Les expositions personnelles  dans le cycle " SOLO "

• Les concerts, performances, conférences, lectures et workshops dans le cycle "TEXTURES "

Cycle Postures : Expositions collectives

276318849_3381863495374481_8153858625310188726_n.jpg
Capture d’écran 2022-03-30 à 18.24.09.png
Invitation-TournoiMemoart-Recto.jpg
Capture d’écran 2022-03-30 à 18.24.45.png
Capture d’écran 2022-03-30 à 18.25.00.png

Cycle Solo  : Expositions personnelles

Cycle Textures : Concerts, performances, lectures, spectacles, ateliers...

SANDRINE STAHL LE SÉCHOIR MULHOUSE MOUVE

EN FEVRIER - AVRIL 2021
Exposition collective : MOUVEMENT(s)

affiche Mouvements Le Séchoir Mulhouse.j

L'exposition Mouvement(s) présente dix-sept pièces d'artistes sélectionnés par l'équipe du Séchoir et quatre performances répondant à l'appel à projet ci-dessous.

 

« Le mouvement est un langage. Ce n'est pas de l'esthétique, ni de la décoration. Pas une illustration de la musique, mais une expression en soi. » Mats Ek

« Je suis de ceux qui aiment le mouvement, le mouvement qui rompt l’inertie, qui embrouille les lignes, qui défait les alignements, me débarrasse des constructions. Mouvement, comme désobéissance, comme remaniement. » Henri Michaux

« Dansez, sinon nous sommes perdus. » Pina Baush

L’Art est mouvements, théories qui se renversent les un.e.s et les autres. Il est aussi gestes, traces, tensions, fixations, lignes de force et de vie qui se jettent et se projettent sur tous les supports. Ainsi, l’Art est danse, peinture, images et sons qui se mettent en mouvement. Là est le propos de MOUVEMENT(s) : faire du Séchoir un espace où tous les mouvements et les humeurs se brassent, se télescopent en croisant, confrontant les médiums et les expressions artistiques pour faire bouger, bousculer le public.

 

 

Commissaire d'exposition et scénographe :

Sandrine Stahl - Le Séchoir

Artistes et pièces exposées :

ELISA BONAMI

Étudiante en 3ème année de la section Art à la Haute Ecole des Arts du Rhin Mulhouse, Elisa Bonami investit les formats imprimés, photographiques et vidéos pour construire en équilibre et proposer des germes de mondes.

La boîte (2020) • Technique : Animation traditionnelle, montage photo

VALENTINE COTTE

La gravure et la céramique mêlées à la performance et à l’installation, lui permettent de questionner nos rapports aux « corps » et de les reconsidérer. Dans un contexte où les masques nous séparent, elle propose la réflexion de ce qui unit : le soin de l’être et le soin de l’œuvre.

• Délié.e.s (2021) • Technique : dessin sur drap de lit

ÉLÉONORE DESCAZALS

Céramiste inconditionnelle et résidente au Séchoir. Sa création se compose d'œuvres hétéroclites qu'elle conçoit au gré de ses variations d'humeurs. Elle est aussi spécialisée dans la botte en porcelaine devenue son produit phare car pour elle « Il est nécessaire d’être bien dans ses bottes pour bien vivre ».

• Nuée d’oiseaux (2017) • Technique : Grès chamotté plein, engobé, émaillé ; cuisson en biscuit

CLÉMENT DESFORGESSOLÈNE MOULIN-CHARNET

Tous deux étudiants en 4e année à la Haute École des arts du Rhin, l’un en design l’autre en art. Le mouvement est ce point de rencontre qui lie leurs deux pratiques.

• En scène - Invitation au mouvement par la voix (2021) • Technique : enregistrement sonore

Au vu de la situation complexe qui touche le monde de la culture, la performance « En scène » ne peut pas, pour l’instant, se réaliser au Séchoir dans le cadre de l’exposition Mouvement(s).
Nous vous proposons donc de réaliser la performance chez vous en prenant votre salon, votre chambre, votre jardin… comme espace d’exposition. Lors de votre écoute, considérez le mot « œuvre » comme « objet » présent autour de vous.
Munissez-vous d’une paire d'écouteurs et de votre téléphone portable et … en scène ! 

 

« Si vous le souhaitez, vous pouvez nous faire parvenir votre performance par vidéo à l’adresse suivante : projetenscene@gmail.com

 

Nous vous remercions pour votre temps et votre soutien pour la culture. Ces vidéos pourront faire partie d’une collection et seront, si vous le souhaitez, exposées durant une exposition. »

                                                                             Solène et Clément

BARBARA FARINA

Artiste autodidacte, née à Crémone en Italie, elle dessine et peint depuis son plus jeune âge. Elle a suivi des cours de dessin et de peinture à l'Art Center Marco Serfogli il Cascinetto de Crémone de 1995 à 1997 en parallèle de son travail personnel. Aujourd'hui elle fait partie des artistes résidents du Séchoir.

• L'Homme D'Or (2021) • Technique : Technique mixte acrylique et huile sur papier

• GRAVITÉS (2021), KIKI DEGONZAG  

MARIE-ROSE GUTLEBEN

Depuis une quinzaine d’années, Marie-Rose Gutleben explore, en céramique, les frottements, les soulèvements, les failles et les diverses érosions que subit la terre sous l’effet des éléments.

• Montagne noire (2020) • Technique : Sculpture en grès noir – cuissons multiples - haute température 1280°

JACQUES HERRMANN

Né à Colmar en 1994, Jacques Herrmann est diplômé en 2019 d’un DNSEP en Art à la Haute Ecole des arts du Rhin avec les félicitations du jury.

Il habite et travail à Mulhouse.

Dans sa pratique Jacques entend susciter une expérience spatiale, physique et optique.

Au croisement de l’abstraction, du minimalisme et de la peinture conceptuelle, nourrit sa réflexion d’un questionnement quant au paysage, sa composition et l’histoire de la peinture. La diversité du champ pictural et ses périphériques sont autant de territoires à explorés qui lui permettent d’élargir les limites du tableau et d’en revisiter les genres.

• Dazzle (2020) • Technique : Acrylique sur toile marouflée

DLELIM KIM

Kim Dlelim est étudiante en Master (en cinquième année ) à la Haute École des arts du Rhin de Strasbourg en option « Hors-Format » (son, installation, performance).

Elle s’intéresse et travaille sur des scènes du « quotidien » et particulièrement aux gestes répétitifs ou aux actions permanentes comme une habitude ou un symptôme.

• Interstice (2017) • Technique : Performance filmée

• GYM DE PRODUCTION : Des appareils qui te rassurent de tout répéter (Performance, Installation de sculpture, Son)

GIHOON KIM

Gihoon Kim, en Master à la Haute Ecole des arts du Rhin de Mulhouse, utilise comme médium la photographie et la vidéo dans lesquelles il cherche les fissures de la vie quotidienne et pose les questions sur la manière dont elles surviennent et comment y faire face.

• Portrait de non identité (2019) • Technique : Vidéo

MARGAUX LAUNAY-SAJET

Diploméé DNSEP Design textile - Spécialité Broderie Main - Design de mode, design textile, photographie, art.

Soucieuse de l’industrie textile de notre époque, Margaux instaure, dans son travail, des gestes lents et valorise le travail de la main afin de tendre vers un ralentissement et une relocalisation des savoirs faire.

• Chemise aux automates (2020-2021)  • Technique : Couture, broderie à l’aiguille, broderie au crochet de Lunéville

NAHRAE LEE

Étudiante en cinquième année à la Haute École des arts du Rhin de Strasbourg, Nahrae Lee a une pratique de gravure où elle alterne techniques traditionnelles et expérimentales, maîtrise et improvisation, pour créer un équilibre entre techniques, concepts, couleurs et formes. Elle privilégie toujours une impression unique aux impressions multiples, en y apportant de la valeur par un travail minutieux. Tout doit être fait avec beaucoup de rigueur, car tout se voit sur le résultat final.

• Vitalité (2020) • Technique : Monotype

DANA GABRIELA POPESCU

Invitant à regarder autrement le quotidien, Dana souhaite rendre conscient de notre interaction avec le monde proche, de notre perception subjective influencée par nos erreurs, l’oubli et la projection déformée de nos peurs et pensées.

• Le vent (2020) • Technique : Deux photographies imprimeées sur aluminium dibond et une photographie imprimée sur aluminium dibond avec lumière néon et miroir.

EDDIE PROT

Photographe. Né sans grand entrain l’année où les hommes sont allés déranger la lune. A passé les années suivantes entre paresse, stupeur et désarroi. À la quarantaine, s’est saisi d’un appareil photo afin de négocier quelques arrangements avec la réalité.

• Passager - Côté fenêtre (2019-20) • Technique : Photographies argentique et numérique- Tirage sur Hahnemühle Photo RAG 188.

AMANDINE REDKOMA

Artiste-auteure de 39 ans, elle laisse libre court à sa créativité par le biais de la photographie depuis 2 ans, avec une préférence pour le portrait et la mise en scène . La photographie lui permet d’explorer de nombreux sujets en faisant le pont entre réalité et fantasmagorie, dénonçant les travers de nos sociétés par la poésie.

• Histoire de femme, quand le mouvement devient combat (2021) • Technique : série photos

FRANÇOISE SAUR

Françoise Saur pratique la photographie depuis 50 ans après avoir fait des études à l'école Louis Lumière à Paris, puis avec Otto Steinert à la Folkwangschule für Gestaltung à Essen.

• Les années combi (2017) • Technique : Vidéo à partir d'images fixes

MATTHIEU STAHL

Peintre et artiste résident du Séchoir.

Son travail interroge l'espace urbain et la manière dont nous l’appréhendons en fonction des aléas de déplacement, de rencontres, de temps. Ce qu'il en perçoit, il le transforme en paysage abstrait, "carte heuristique" de ses propres déplacements physiques et/ou émotionnels dans une réalité urbaine.

• Pas en marche 1 et 2 (2021) • Technique : Huile sur toile

ANTONIO TALIS

Artiste peintre d'origine italienne et résident de Motoco aujourd'hui.

• Silhouettes, souffles de vie (2012) • Technique : Acrylique sur toiles en noir et blanc et cendre.

EVENEMENTS ASSOCIÉS A MOUVEMENT(s)

Performance réalisée pour l'exposition Mouvement(s) au Séchoir. Le son de la performance est composé par Kiki elle-même et la vidéo est signée Marc Guénard.

CÉRÉMONIEL GUUD 

Inspiré des rituels chamaniques coréens se nommant « Gut » [gut]), HUTTON Collectif composé de trois étudiantes de la Haute École des arts du Rhin de Strasbourg : PARK Hyunsun (La Fabrique en cinquième année), SUNWOO Yoon (Atelier Bijou en cinquième année) et SEO Jei (Hors Format en quatrième année).

LIVRET D'EXPOSITION EN TELECHARGEMENT

Livret de l'exposition Mouvement(s)
bandeau mouvements Le Séchoir Mulhouse.j

NOVEMBRE - DECEMBRE 2021

DES-COLLAGES
UNE EXPOSITION DÉDIÉE AU COLLAGE
DU 19 NOVEMBRE  AU 19 DECEMBRE 2021
CURATION : CÉLINE MARTIN - SANDRINE STAHL
Vernissage le vendredi 19 novembre 18H30 
( Entrée sans inscription mais avec pas sanitaire).

Le collage, technique artistique multiforme, a nourri et traversé l’art du XXe siècle : Cubisme, Dadaïsme, Surréalisme, Nouveau-Réalisme, Pop Art ou bien encore Figuration narrative pour ne citer que quelques-uns des mouvements artistiques majeurs du siècle dernier, ont exploré ce nouveau langage plastique. Depuis les premiers collages cubistes ou papiers collés rehaussés à la gouache ou à l’huile réalisés par Pablo Picasso, Georges Braque, Juan Gris et Matisse, cette technique novatrice a conquis les cimaises des musées ou des centres d'art.

 

Technique artistique essentielle dans l'art, elle permet aux artistes de s’affranchir des outils traditionnels des beaux-arts, de questionner la représentation, de s’approprier des images ou des objets du quotidien et d’inventer de nouvelles formes et de nouveaux supports.

 

Aujourd'hui, la présence exponentielle des images sur internet, l’accès aux savoirs via les moteurs de recherche, les plates-formes collaboratives développées en ligne, les progrès dans le numérique renforcent et augmentent la matière première mais diversifient aussi les outils ou les instruments des artistes.

Cette avancée technologique stimule-t-elle pour autant l’inventivité créatrice de l’artiste ? Lui offre-t-elle une liberté inégalée dans sa pratique ? Comment les artistes se font-ils l’écho de ces changements ? Le font-ils tous ? Si oui, comment les traduisent-ils dans les dispositifs formels de l’art contemporain ?

 

Pierre Alechinsky en 1974 dit : « La colle ne fait pas le collage. » Remarque d'autant plus pertinente aujourd'hui !

 

Pour cette exposition, Des-collages, il ne s'agit pas de présenter l'univers du collage de manière exhaustive, ou son histoire, mais d’offrir aux visiteurs des éclairages singuliers sur des techniques et des œuvres originales contemporaines qui constituent les très nombreuses facettes de ces pratiques aujourd'hui. Nous avons fait le choix de regrouper une sélection d’œuvres d’artistes qui s’exercent au collage avec des médiums très divers et de montrer comment ces nouvelles technologies ont, pour certains, influencé leur pratique et leur processus de création alors que d'autres continuent de s'inscrire dans une certaine tradition héritée de Dada.

 

Les commissaires d'exposition

Céline Martin et Sandrine Stahl

Unitag_QRCode_1636139490216.png
afiche de-collages - Le Séchoir.jpg
Artistes participants : 
 

• PAUL BÉRANGER • BÉATRICE BODIO • LEONARD BULLOCK 

• LES ÉLÈVES DU COLLÈGE ROBERT SCHUMAN (SAINT-AMARIN) 

 

• LAURIE DCG • MICKAËL DRAGIĆEVIĆ   • RÉGINE FIMBEL 

 

• FLUXISDEAD • HIPPOLYTE FORT  • BRUNO FRIEDMANN

 

• DELPHINE GUTRON • BARBARA HENRI  • KIWALIM (Dlelim &

 

Gihoon Kim) • SOOYOUNG KWON   • CLAUDE LORY

 

• CELINE MARTIN • CAROLLE MASSON  • EPHREM MATHÉ

 

• ALEXANDRE MIRAUT KOROBOV • SABINE MUGNIER

 

• MARY PAN • JÉRÔME  PERGOLESI  • SANDRINE STAHL

 

• JAN STEVENS

SEPTEMBRE- OCTOBRE 2021

EAUX TROUBLES
UNE EXPOSITION DÉDIÉE À LA CÉRAMIQUE
DU 10 SEPTEMBRE AU 24 OCTOBRE 2021
CURATION : CLAUDINE GAMBINO-CIBRAY ET VINCENT CAMPOS 

eaux troubles LE SÉCHOIR MULHOUSE.jpg

Le thème de l’eau, de la dérive rejoint les thèmes de Narcisse, d’Ophélie et de bien d’autres...Eaux noires ou bleues des fontaines, flux de l’inconscient, eaux troubles de la mélancolie ou traversée des eaux dormantes...Immersion, écoulement, traversée : à chacun de s’ancrer dans cette profusion de reflets et de lui donner sens par le biais d’une oeuvre privilégiant le médium céramique. Les temps troublés que nous vivons semblent propices à une telle recherche...

Nous vous convions à découvrir un ensemble de propositions où la mise en scène et l’installation deviennent des éléments clés de notre appréhension sensible du monde: d’un héritage familial où la bienséance peut refléter des échos âpres en passant par les légendes des forêts de l’Est où les sangs noirs, flux sombres et glaçants relient volontiers le traqueur et le traqué. Le liquide, le flux nous conduit aussi à le canaliser et veiller à ne pas le laisser déborder, nos pensées troubles cheminent au travers de gouttières afin d’être évacuées. L’élément liquide convoquent aussi un onirisme où rêves et souvenirs s’entremêlent : souvenir miroitant d’une piscine et grèves marines sous le vent, fluctuations des marées et gravières du Rhin, allées et venues d’un souffle....

Et puis, il a des pièces que l’on laisse sur les hauteurs d’un four où le feu est maître et où le dépôt de carbone s’aventure comme une pluie. L’aléatoire et le lâché prise prennent alors toute leur importance. Laisser décanter les eaux boueuses afin de mieux laisser advenir les fines particules, entreprendre l’eau, la terre et le feu comme une forme de réconciliation. Et il y a aussi les eaux douces, où les premières formes s’inventent et prennent corps :gestation, germination, prémices de développement et d’évolution.

Traversons, passons le gué.

LIVRET DE L'EXPOSITION :
ARTISTES EXPOSÉS :
ARTISTES EAUX TROUBLES LE SÉCHOIR.png

BIENNALE MULHOUSE 021

• Le Séchoir accueille une projection de Thomas Schmahl, lauréat mulhouse 019, dans l'espace Le Pensoir du 17 au 26 septembre. • Une rencontre avec l’artiste aura lieu le dimanche 19 septembre de 15h à 17h.
Télécharger le programme détaillé de la biennale.

241463630_4603061909725095_3509433808754293767_n.jpg
Capture d’écran 2021-09-08 à 01.32.11.png

EN AOUT 2021 AU SÉCHOIR

LE SÉCHOIR EST TRÈS HEUREUX DE VOUS ACCUEILLIR  SUR TROIS DATES EN CETTE FIN D'ÉTÉ  AVANT SA RENTRÉE